Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Pourquoi renoncer quand on peut faire pire? Pour EDF / ENGIE, il est certain que non. L'entreprise signe la construction d'un nouvel EPR, alors même que ceux en cours de construction creusent toujours plus profond le gouffre financier dans lequel elle entraîne la France.

Un gouffre qui financerait une part très large de la transition énergétique en France, en créant en nouveaux emplois - durables - au passage. Bien sûr, faudrait-il que les dirigeants politiques ferme l'une de leur deux oreilles. Celle qui cède aux sirènes des lobbies, de la finance et de la "Dette publique". Ou bien qu'ils voient plus loin que la partie de leurs chaussures, bien cirées par ces mêmes chanteurs...

Alors même que l'EPR de Flamanville ne cesse d'accumuler les retards et les problèmes sans solution, on en remet une couche avec le projet d'EPR Hinkley Point en Angleterre. EDF supporterait 66,5 % des 22 milliards d'€ d'investissement estimés nécessaires (pour le moment).

Notons qu'en engageant à cette hauteur, ses capacités financières, sans aucune garantie de retour sur investissement l'entreprise (irresponsable?) engage la maintenance du parc de centrales nucléaires en France. Au total 56 réacteurs... Tous vieillissants, et pour des centaines d'années!

En savoir +: Greenpeace dénonce le projet d'EPR Hinkley Point

 

Vous n'êtes pas autorisé à laisser de commentaire. Contactez l'administrateur si vous pensez qu'il s'agit d'une anomalie.